Passer au contenu principal

Axe 2 : Systèmes de soins et de santé publique

Photo Officielle Sarah Fraser

Responsable : Sarah Fraser est professeure agrégée à l’École de Psychoéducation de l’Université de Montréal. Elle est co-titulaire de la Chaire Myriagone UdeM-McConnell en mobilisation des connaissances jeunesse, et responsable de Pitutsimajut Partnership Research. Elle est également chercheuse de l’Environnement réseau de recherche en santé Autochtone (ERRSA) du Québec. Elle détient un doctorat en Psychologie - recherche et intervention de l’Université Laval.

Sa programmation de recherche porte sur la santé et le bien-être des Premières Nations et Inuit avec une approche de soutien à l’auto-détermination. Elle travaille en collaboration avec des partenaires organisationnels et des jeunes afin de co-développer des réseaux et des projets qui permettent de soutenir la mobilisation communautaire et adapter ou transformer les services de soins et de santé.

Sa vision de l'axe 

« Les systèmes de soins et de santé publique sont reconnus comme un des déterminants importants de la santé des populations. Ces systèmes doivent être sécuritaires, accessibles, et pertinents pour les utilisateurs pour assurer l’utilisation et l’efficacité pour tous. Les chercheurs de cet axe s’intéressent au continuum complet des prestations du système de santé qui va des déterminants de la santé aux politiques et services de santé. Les projets des chercheurs de l’axe permettent de cibler des enjeux et pratiques éthiques, définir des pratiques et politiques sécurisantes, et cibler des pratiques qui améliorent l’efficacité de ceux-ci. »

Publications récentes 

  • Fraser, S.L., Parent, V., Weetaltuk C. (accepté). Rethinking engagement in family and collective healing among Inuit: How to understand and support paths towards wellbeing. International Journal of Circumpolar Health.
  • Gagnon-Dion, M-H., Fraser, S.L. & Louisa Cookie Brown (accepté). Inuit Wellness: a better understanding of the principles that guide their actions and an overview of their practices. Transcultural Psychiatry
  • Plourde-Leveillé, L., Fraser S.L. (2021). Vers une décolonisation des ressources de soins et services sociaux- Les travailleurs communautaires locaux au Nunavik. Canadian Journal of Public Health.
  • Fraser, S.L., Moulin, L., Gaulin, D., Thompson, J. (2020). On the move: Exploring health service providers’ perspectives about family participation in care in Nunavik, a qualitative study. BMC Health Service Research

Pourquoi l'axe Systèmes de soins et de santé publique ?

Les systèmes de soins et de santé publique sont reconnus comme un des déterminants de la santé des populations. Ils englobent tout le continuum de services, de la communauté jusqu’aux soins de santé primaires et en établissement. Pour produire et offrir des services qui répondent aux besoins de la population, les systèmes de soins et de santé publique doivent s’adapter aux besoins de la population et aux conditions socioéconomiques changeantes, tout en maintenant un haut niveau de qualité, de sécurité, d’efficacité, d’efficience et d’équité. 

Les changements démographiques, socioéconomiques et épidémiologiques posent des défis de santé publique qui se concrétisent dans le vieillissement de la population, l’accroissement vertigineux des inégalités sociales et économiques et l’augmentation de la prévalence de maladies chroniques et des facteurs de risque. Les contributions de cet axe s’inscrivent dans une perspective de soutien au développement de systèmes de santé apprenants. 

Les systèmes de santé apprenants permettent de mettre directement en lien les connaissances, les données et les pratiques ainsi que les différents acteurs (patients, cliniciens, gestionnaires) pour améliorer les systèmes de façon continue et intégrée. Cette perspective de systèmes de santé apprenants qui structure la programmation de cet axe fournit ainsi les leviers pour atteindre les objectifs du Triple Aim développé par l’Institute for Healthcare Improvement américain : améliorer la santé des populations, améliorer l’expérience de soins (qualité et satisfaction) et améliorer la valeur au patient (coût par habitant).

Objectifs de l’axe

  • Analyser la performance et l’intégration des systèmes de soins et de santé publique à l’échelle de la population, des communautés, des organisations et des individus.
  • Développer et évaluer des interventions et innovations responsables susceptibles de contribuer à l’amélioration de la prestation et de l’utilisation des services ainsi que l’expérience des utilisateurs.
  • Soutenir le développement, de politiques de santé, d’innovations et de pratiques communautaires, cliniques et de gestion, en vue d’une transition vers un système de soins et de santé publique apprenant.
     

Programmation proposée et positionnement stratégique 

Sous la responsabilité de Roxane Borgès Da Silva, ce deuxième axe, unique au Québec, s’intéresse au continuum complet des prestations du système de santé qui va des déterminants de la santé aux services et politiques de santé. 

L’inscription de la programmation dans les objectifs du Triple Aim identifie la santé populationnelle, l’expérience du patient et l’efficience des systèmes comme les principaux résultats des recherches alors que son inscription dans la perspective d’un système apprenant au Québec signale que cette programmation s’élabore et se réalise en collaboration avec les principaux partenaires responsables de ces systèmes et que les résultats des recherches seront réintroduits dans les organisations partenaires pour favoriser l’innovation.