Passer au contenu principal

La Grande Conférence du CReSP - Hiver 2021

Challenging the Community Gaze in Public Health: power, assets and health equity, Jennie Popay

26 janvier 2021, 16h30-18h00 (HE)

Pour participer à la discussion, cliquez sur la vidéo afin d'être dirigés vers la chaîne YouTube du CReSP  .

Programmation complète des webconférences du CReSP.

Lectures sur le sujet de la rencontre (les textes sont accessibles à tous):

Résumé (en anglais)

To gaze is more than To look – it signifies the operation of social relationships of power. In this presentation Dr Popay will use Foucault’s concept of the power of the gaze’ to explore the construction of the community in public health discourse and practice as a physical, social and cultural setting for action and as a partner in action. Much contemporary health policy and practice ‘inward gaze’ on strengthening the internal capabilities of disadvantaged communities to support lifestyles changes. In contrast, the outward gaze embedded in foundational statements on health promotion in Alma Ata Declaration 1978 and the Ottawa Charter (1986) on supporting collective action by communities and with others for greater social equity has become less prominent. Dr Popay will propose two power frameworks to help strengthen the outward gaze of health work with disadvantaged communities. Findings from a longitudinal evaluation of the impacts of a large-scale English community empowerment programme on health inequalities and their social determinants will be presented to illustrate the application of these frameworks.

Biographie des invités

Jennie Popay
Professeure distinguée de Sociologie et Santé publique à Lancaster University          

Jennie Popay has worked as a teacher, policy makers and researcher in the UK, East Africa and New Zealand.  Her research interests include the social determinants of health and health equity; the evaluation of place-based policies/interventions; community empowerment; and the sociology of knowledge.

Her current research includes the Communities in Control Study – a longitudinal evaluation of a Lottery funded community empowerment initiative - and a programme of work developing and evaluating local authority place-based community approaches to addressing health inequalities. She previously evaluated the impact on health inequalities of community involvement in the English New Deal for Communities regeneration initiative and contributed research evidence for the UK National Institute for Health and Clinical Evidence guidance on community engagement. With colleagues she has produced two online resources: the Health Inequalities Assessment Toolkit to support researchers to strengthen the equity focus of their research; and the Public Involvement Impact Assessment Framework to support researchers to evaluate the involvement of the public in their research. 

She is a member of the Expert Advisory Group for WHO EURO’s Health Equity Status Report initiative and lead for public involvement in research at the  NIHR School of Public Health Research, where she was previously deputy director. She co-ordinated the Global Social Exclusion Knowledge Network supporting the Marmot Commission on Social Determinants of Health and has held a number of public appointments including serving on the Welsh Bevan Commission advising the Minister for Health, the English Commission of Patient and Public Involvement in Health and as inaugural chair of the national charity The People’s health Trust.
 


Yves Bellavance
Coordonnateur de la Coalition montréalaise des tables de quartier

Yves Bellavance est le coordonnateur de la Coalition montréalaise des Tables de quartier, qui regroupe 30 tables de concertation en développement social à Montréal. Diplômé en histoire et en études cinématographiques, Yves a été journaliste dans un hebdomadaire de quartier et a par la suite travaillé au sein de divers mouvements sociaux montréalais.

Il contribue publiquement depuis plusieurs années aux réflexions sur les grands enjeux montréalais, toujours dans l’objectif d’en faire une ville plus juste et inclusive. Il est entre autres le co-auteur de Portrait d'une ville: Saint-Henri 1875-1905 et il a participé à l’ouvrage collectif Rêver Montréal : 101 idées pour relancer la métropole sous la direction de François Cardinal. Il a collaboré à plusieurs recherches et communications sur l’action intersectorielle locale, notamment avec la Chaire de recherche du Canada Approches communautaires et inégalités de santé.

 


André-Anne Parent
Chercheuse au CReSP et professeure agrégée à la Faculté des arts et des sciences de l’Université de Montréal

André-Anne Parent s’intéresse aux inégalités sociales et à la lutte à la pauvreté, au développement des communautés, à l’action collective, aux pratiques professionnelles et organisationnelles de proximité qui visent l’équité, le soutien social et plus globalement, la santé urbaine et rurale. Formée en anthropologie, en travail social et en santé publique, elle privilégie des recherches qualitatives ou mixtes, dans une perspective transdisciplinaire. 

 


Mario Régis
Vice-président Développement social à Centraide du Grand Montréal

Mario Régis est vice-président Développement social à Centraide du Grand Montréal depuis 2015. Il assumait auparavant la direction du Service des allocations et de l’analyse sociale et ce, pendant deux ans.

Mario a mené une carrière d’intervenant auprès des jeunes (Protection de la jeunesse, hébergement jeunesse), puis en développement communautaire (YMCA, CDEST). Ces expériences ont teinté depuis ses expériences : à la direction générale du Regroupement des Centres de la petite enfance de l’île de Montréal, du Centre 1, 2, 3 GO! et d’Avenir d’enfants.
Mario est détenteur d’une maîtrise en administration sociale de l’École de service social de l’Université de Montréal.


Il a contribué à la rédaction de deux ouvrages de la collection Éducation à la petite enfance, des Presses de l’Université du Québec, dont L’échange de connaissance en petite enfance, Comment mettre à profit les expertises des chercheurs et des praticiens.


Louise Potvin
Directrice scientifique du CReSP et professeure titulaire à l’École de santé publique de l’Université de Montréal

LouisePotvin.jpg

Louise Potvin est professeure titulaire à l’École de santé publique de l’Université de Montréal (ESPUM) et a dirigé l’Institut de recherche en santé publique (IRSPUM) de 2017 à 2019. Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les approches communautaires et inégalités de santé, elle a bâti une équipe interdisciplinaire qui mène des études collaboratives sur les programmes visant la réduction des inégalités sociales de santé. De 2004 à 2015, elle a été cofondatrice et directrice scientifique du Centre de recherche Léa-Roback sur les inégalités sociales de santé, un groupe d’une vingtaine de chercheurs ayant pour mission de développer, réaliser et valoriser des études en liens avec les actions de la Direction de la santé publique de Montréal pour réduire les inégalités sociales de santé.